Le portail culture et éducation
Qui peut faire du portage salarial ?
Entreprises

Qui peut faire du portage salarial ?

Le portage salarial est une forme de travail qui permet à une personne de déléguer la gestion de sa carrière à une société de portage. Cette société de portage est chargée de mettre en relation les missions proposées par des entreprises avec les profils des consultants. La société de portage se rémunère en prenant une commission sur les revenus générés par les consultants. Le portage salarial est régi par la loi du 10 août 2004 et est soumis à des règles de fonctionnement strictes.

Le portage salarial pour qui?

Le portage salarial est une solution qui permet à une entreprise de déléguer une partie de son activité à une autre entreprise, sans avoir à créer de poste salarié. Grâce à ce système, l’entreprise qui externalise son activité bénéficie de la flexibilité et de l’expertise d’une entreprise spécialisée, sans avoir à supporter les charges sociales et les risques liés à la gestion du salarié. Quant à l’entreprise de portage, elle se chargera de facturer à l’entreprise cliente une prestation correspondant aux compétences qu’elle met à disposition.

Quels métiers pour faire du portage salarial ?

Plusieurs métiers sont possibles pour exercer en portage salarial. Parmi les plus courants, on trouve les commerciaux, les consultants, les ingénieurs et les cadres. Ces derniers ont souvent des profils avec beaucoup d’expérience et de compétences. Les missions qu’ils réalisent en portage salarial leur permettent de se démarquer et de se rapprocher des entreprises. Les avantages sont nombreux pour les indépendants. Ils ont l’assurance de recevoir leur rémunération à chaque fin de mois, quelle que soit l’activité qu’ils réalisent. De plus, ils ont la possibilité de se former et de se spécialiser tout en conservant une indépendance financière.

Quelle société peut faire du portage salarial ?

Le portage salarial est souvent assimilé à une forme de travail à temps partiel. En réalité, il s’agit d’une collaboration entre une entreprise de portage et une entreprise cliente. La première est chargée de la gestion des dossiers et de la facturation, la seconde s’occupe de la rémunération du travailleur. Ce système présente de nombreux avantages, à condition que les deux entreprises respectent certaines règles. La société qui souhaite faire du portage salarial doit d’abord réunir plusieurs conditions. Elle doit être immatriculée au registre du commerce et des sociétés (RCS), avoir un capital social d’au moins 7 000 euros, et être en mesure d’établir des factures. De plus, elle doit avoir une convention collective en vigueur et disposer d’un numéro de Siret. Ces formalités étant remplies, elle peut commencer à recruter des travailleurs indépendants. Ces derniers doivent être âgés de 18 ans minimum et avoir un diplôme de niveau III. Ils doivent également s’inscrire aux organismes de protection sociale (URSSAF, MSA, RSI, etc.), et constituer une assurance responsabilité civile professionnelle. Ces étapes étant franchies, la société de portage est prête à démarrer son activité.

Comment se lancer en portage salarial ?

Pour se lancer en portage salarial, il faut d’abord trouver une société de portage qui corresponde à ses besoins et à ses attentes. Il est également important de vérifier les conditions d’adhésion et de respecter les délais de dépôt du dossier. Après avoir signé le contrat de portage, il faut remettre à la société de portage une copie de son bulletin de salaire ainsi qu’une attestation de stage de formation.

Quels sont les risques du portage salarial ?

Le portage salarial fait l’objet de nombreuses critiques émanant tant des salariés du portage salarial que du monde de l’emploi. Les principaux inconvénients du portage salarial sont les suivants:

  • D’une part, le risque de voir son statut de salarié remis en question et donc de perdre ses droits aux allocations chômage et à la protection sociale. En effet, les conventionnements entre les entreprises de portage salarial et les organismes de protection sociale (URSSAF, caisses de retraite, etc…) sont souvent fragiles et peuvent être rompus à tout moment, ce qui expose les salariés du portage salarial à une perte importante de droits.
  • D’autre part, le risque de simplement devenir un «employé à distance» sans aucun lien avec l’entreprise cliente et sans aucun droit ni protection. En effet, les droits des salariés du portage salarial dépendent étroitement de leur convention de portage salarial et de leur contrat de travail avec l’entreprise de portage salarial. Si ces documents ne sont pas clairs et précis, les salariés peuvent se voir refuser les droits auxquels ils ont droit (congés, indemnités, etc…). De plus, en cas de litige avec l’entreprise cliente, les salariés ont souvent peu de chance de gagner car ils n’ont aucun lien juridique avec cette dernière.

Comment trouver une mission en portage salarial ?

Pour trouver une mission en portage salarial, il est recommandé de faire appel à une société de portage spécialisée dans ce secteur. Ces sociétés sont en mesure de proposer un large choix de missions à leurs clients. De plus, elles peuvent accompagner les travailleurs indépendants dans la recherche de missions et le développement de leur activité.