Le portail culture et éducation
Les principes fondamentaux régissant la profession d’antiquaire
Emploi

Les principes fondamentaux régissant la profession d’antiquaire

Le commerce antiquaire ne doit pas sombrer dans un cadre d’incertitude et d’insécurité. Si vous vous lancez dans ce domaine, voici les principes fondamentaux qui doivent vous guider.

Les principes liés à votre activité

Vous devez avoir une situation bien précise pour exercer votre activité. Votre statut doit être bien déterminé afin de garantir la confiance de votre activité. Les conditions de commercialisation sont déterminées dans le site. Avant d’exercer une transaction commerciale, votre client doit avoir les renseignements suivants :

  • Votre identité.
  • La détermination de votre magasin.
  • Votre numéro d’immatriculation au registre du commerce.
  • Les modalités que vous devez mettre en œuvre pour la livraison.

Les principes relatifs aux clients

Les objets ne sont pas commercialisés dans les marchés noirs. Ils doivent être commercialisés dans les conditions de clarté. Le client est en droit de recevoir la facture de l’objet acheté. En plus d’avoir les mentions relatives au prix et à la nature de l’objet, les garanties doivent également figurer sur la facture.

Les principes rattachés à votre économie

Lorsque vous aurez acquis une œuvre d’art, sachez que la commercialisation est entourée de certaines règles. Certaines règles concernent le domaine économique. Commencez par vérifier si l’ouvrage n’est pas imposé d’un droit de suite. Car cette responsabilité vous incombe afin d’assurer la rémunération de l’auteur de l’œuvre ou des ayants droit.

Le principe d’honorabilité de votre transaction

Vous êtes la personne la mieux indiquée pour informer à votre client sur la nature et l’origine des objets. Vous êtes censé avoir la connaissance de la valeur des objets. Votre parole sera recouvrée du principe d’honorabilité dans votre métier. Elle fait partie de votre responsabilité et elle entraînera des conséquences lourdes sur votre carrière.

Le principe de la bonne qualité des œuvres d’art

C’est la conservation des œuvres d’art qui garantit la bonne qualité des œuvres d’art. La bonne qualité des œuvres dépend de deux éléments :

Les modalités d’acquisition

Une œuvre d’art de bonne qualité doit avoir toujours une source. Lorsque vous l’achetez dans les ventes aux enchères ou chez un confrère, vous devez connaître la source de l’objet. Les modalités d’acquisition doivent toujours laisser la traçabilité. Il est recommandé d’éviter l’acquisition dans les conditions suspectes ou chez des personnes inconnues.

Les modalités de conservation

La conservation des œuvres d’art requiert une mesure rigoureuse de sécurité. Car certaines personnes peuvent soustraire les objets pour les remplacer par un faux-semblant. Votre haute vigilance est donc requise dans les mesures de conservation des objets d’art qui sont à votre disposition.

Les principes garantissant l’authenticité des objets

Pour assurer le respect de ce principe matriciel dans ce type de commerce, vous devez réaliser plusieurs actions pour garantir l’authenticité des œuvres d’art. Car dans son ouvrage sur l’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique, WALTER BENJAMIN rappelle qu’« il est du principe de l’œuvre d’art d’avoir toujours été reproductible. Ce que des hommes avaient fait, d’autres pouvaient toujours le refaire ».

La connaissance historique

L’histoire des œuvres d’art ne relève pas du mystère. Dans tous les cas, Roger POUIVET souligne que « la clause selon laquelle l’auteur doit avoir l’intention de produire une œuvre d’art peut sembler incorrecte. De nombreux objets n’ont pas été considérés comme des œuvres d’art au moment de leur production ».

L’analyse des données techniques

Les objets d’antiquité doivent être analysés sous un angle technique afin de présenter toute sa valeur. Vous pouvez expliquer à votre client la particularité d’un sabre qui aurait été fabriqué avec une qualité particulière de métal. De même, les techniques de fabrication d’un bijou ou d’un instrument de musique peuvent constituer une valeur symbolique.

Lorsque vous observez les principes mentionnés, votre métier sera distingué des brocanteurs. Il sera plus qu’une activité commerciale pour devenir une activité de protection du patrimoine historique.

Source : https://rencontres-tourisme-culturel.fr/