Le portail culture et éducation
Que faire après un cambriolage à son domicile ?
Habitat & immobilier

Que faire après un cambriolage ?

Chaque année, on compte plus de 380 000 effractions en France, soit l’équivalent d’un cambriolage à chaque minute trente qui s’écoule. Constamment en hausse, les cambriolages vont toucher environ 10 % des Français au cours des prochaines années. A noter que si les alarmes et ces quelques conseils pour éviter les cambriolages parviennent à faire fuir 95 % d’entre eux, il reste donc un petit pourcentage de voleurs qui passe tout de même le pas de la porte.

Les premiers réflexes après un cambriolage

Si vous arrivez sur des lieux où une infraction a été commise, le tout premier réflexe est de ne pas toucher ou modifier les lieux et d’appeler la police. Cela pourrait compromettre la recherche de traces ADN ou d’empreintes digitales, qui peuvent être décelées par un personnel tout spécialement formé de la Police Scientifique.

Entrer dans l’espace cambriolé pourrait effacer des preuves, comme des traces de pas ou d’outillages. Si vous avez toutefois besoin de manipuler quelque chose, prenez des gants. Si vous constatez que vos moyens de paiement ont été volés (cartes bancaires), vous devez faire opposition le plus rapidement possible (autant pour les cartes bancaires que les chéquiers).

De même, ne sécurisez pas vous-même les lieux mais contactez votre assurance, qui vous donnera les coordonnées d’une société agréée pour venir changer les serrures.

Le dépôt de plainte

Il est impératif d’enregistrer un dépôt de plainte auprès de la gendarmerie ou du commissariat le plus proche. Un formulaire de pré-plainte est disponible en ligne. Il permet ainsi de gagner du temps (il ne reste plus qu’à vous rendre au commissariat pour signer les documents).

N’oubliez pas de demander une copie de la plainte pour la soumettre à l’assureur. Elle est d’autant plus importante si un constat d’effraction a été fait.

La déclaration du sinistre à votre assureur

Vous avez 48 heures seulement pour faire une déclaration à votre assureur. Prenez le temps de relire votre contrat au préalable, afin de vérifier les clauses en vigueur. Faites un courrier et n’oubliez pas d’indiquer tous les éléments suivants :

  • Numéro de contrat
  • Dates et circonstances du vol
  • Description des dégâts causés au domicile
  • Copie du dépôt de plainte

L’estimation des biens volés pendant le cambriolage peut être soumise dans les semaines qui suivent. Rassemblez toutes les preuves (factures, photos) qui permettront à l’expert d’établir un état estimatif final. Un médiateur des assurances peut ensuite être saisi en cas de désaccord sur le montant du préjudice.